sauter en parachute
Sport

Comment bien se préparer pour un saut en parachute ?

Le saut en parachute est une activité de plus en plus plébiscitée actuellement. C’est une pratique adaptée aux aventureux à la recherche de l’adrénaline. Avant de faire un saut en parachute, vous devez bien vous préparer. Quelles sont ces préparations à faire ?

Que manger avant un saut en parachute ?

Pour que votre corps puisse suivre le rythme, il est nécessaire de bien manger avant de montre en avion. Le jour J, prévoyez un repas léger qui favorise la digestion.

  • Pour que vous soyez en pleine forme, adoptez des aliments résistants et énergétiques.

  • Pour assurer une bonne digestion, mangez au moins 2 h 30 à 3 h avant le saut en parachute.

Cela vous permet également de ne pas être gêné par un estomac trop plein. Si vous n’avez pas le ventre noué, programmez une petite collation une heure avant, et cela, à base de simples glucides. Pour garantir votre sécurité, évitez de boire de l’alcool la veille et le jour du saut. Privilégiez les sucres lents comme les pâtes, le riz, le quinoa et le pain complet.

Comment s’habiller saut en parachute ?

Si vous voulez sauter confortablement et en toute sécurité, choisissez les vêtements adéquats. Un vêtement chaud et ample, ou une tenue seront un bon choix. En revanche, les pantalons trop ajustés sont à éviter. Ils peuvent entraver vos mouvements. Les sous-vêtements techniques sont aussi parfaits pour réaliser un saut. Pour éviter de vous salir à l’atterrissage, pensez à vous équiper d’une combinaison pour le froid. Même si vous avez chaud au sol, la température peut diminuer en altitude : – 6,5 % tous les 100 mètres. Un écart de 20 ° par rapport à la température de départ se présente. Beaucoup de pratiquants se plaignent du froid en altitude ce qui signifie qu’ils ne restent pas longtemps immobiles et l’adrénaline devient de plus en plus forte.

A lire aussi :  Devenir boxeur : de quoi avez-vous besoin ?

Comment atterrir en parachute ?

Lors d’un saut en parachute, l’atterrissage est le moment le plus dur. Aujourd’hui, les équipements sont conçus pour vous permettre d’avoir une maîtrise parfaite de l’approche du sol. La vieille technique « roulée roulée » n’est plus la bienvenue. Si c’est la première fois que vous sautez seul en parachute, le mieux est de poser vos pieds et jambes joints au même niveau. Gardez bien les jambes souples et les genoux déverrouillés pour éviter de vous blesser. Évitez de regarder au sol au moment de l’atterrissage. Ne vous entêtez pas également à rester debout coûte que coûte.